Timbres du Maroc
C’est au début du XXème siècle qu’a été créé l’Office des Postes, des Télégraphes et des Téléphones au Maroc. À cette occasion, les premiers timbres marocains ont été émis et utilisés dans le pays. Le Maroc est l’un des premiers pays d’Afrique à avoir fabriqué et utilisé ses propres timbres postaux.

Les différents types de timbres

Il est possible de se procurer des timbres du Maroc en bloc, sur enveloppe, sur feuille, en lot, en série ou à l’unité. Ils peuvent être neufs et sans trace de charnière, oblitérés ou avec charnière. Les timbres anciens marocains du nord du pays (protectorat espagnol) possédaient des valeurs en « peseta » tandis que ceux du sud du pays (protectorat français) possédaient des valeurs en « francs ».

Les thèmes

Les timbres du Maroc sont des témoins de l’histoire du pays. Ils reflètent la culture marocaine et affirment sa souveraineté. Souvent, ils commémorent des événements nationaux importants comme l’anniversaire de l’indépendance ou la Marche verte.
Les thèmes de l’économie, de la culture et de l’enseignement sont également représentés. Ainsi, on trouve des représentations du Théâtre national, de l’Office chérifien des phosphates ou de l’école Mohammedia des ingénieurs.
Il existe également des séries de timbres qui accompagnent les grands projets du pays comme les lignes ferroviaires, le port de Tanger ou le tramway. Les faits marquants politiques, sportifs, liés à l’innovation technologique ou internationaux ont aussi droit à leurs timbres.
Au Maroc, les timbres représentent souvent les différents souverains qui se sont succédé sur le trône. Il y a aussi des timbres postaux qui représentent des villes (Rabat, Fez, Tanger, Ouarzazate…), des scènes de la vie quotidienne marocaine ou des monuments.

La philatélie au Maroc

Le Maroc est un pays qui compte un très grand nombre de philatélistes. Ces passionnés collectionnent des timbres nationaux, mais également des timbres africains ou internationaux. Afin de présenter leur collection, ils sont équipés d’albums, de charnières, de classeurs, de pinces à timbre et de loupes.
Les premiers timbres chérifiens sont les timbres les plus recherchés par les philatélistes marocains et leur prix est assez élevé.
Le prix d’un timbre du Maroc varie entre quelques centimes d’euro pour une unité récente et plusieurs centaines d’euros pour les timbres rares et anciens en bon état.