Récupérateurs d’eaux de pluie
Sur les 55 m3 d’eau que l’on utilise en moyenne par an, seuls 3% sont nécessaires à la cuisine et à l’alimentation. Pour le reste, on dépense par exemple 8000 litres par an dans les w.c., 3700 dans le lave-linge, 800 en nettoyages divers, et 6500 à 9000 litres pour arroser un jardin de 1000 m². Un gaspillage d’eau potable en termes économiques et écologiques.
Cela peut être facilement évité si vous ne vivez pas en appartement. Il suffit d’installer un système de récupération des eaux de pluie. L’investissement de départ (quelques centaines d’euros selon l’installation) sera très vite amorti par une baisse conséquente de la facture d’eau.


Du simple tonneau au circuit complet
Selon l’usage que vous voulez en faire, votre récupérateur d’eaux de pluie peut être un simple collecteur (tonneau en bois, citerne en béton ou cuve en PVC/PET/PP) installé au bas d’une gouttière principale et muni à sa base d’un robinet sur lequel vous branchez un tuyau d’arrosage par exemple. Si votre maison est surélevée, vous arrosez votre jardin par simple gravité.
Si maison et jardin sont au même niveau, il vous faudra en plus une pompe pour donner de la pression, ainsi qu’un filtre en amont pour éviter de boucher la pompe avec des impuretés.
Si, enfin, vous décidez d’alimenter votre maison (w.c., douche, lave-linge, robinet externe) en eau de pluie, une citerne enterrée sera moins voyante et l’installation devient un peu plus complexe. Vous aurez besoin de plusieurs filtres (à l’arrivée et en sortie), d’un collecteur pour évacuer les impuretés, d’une pompe, d’un trop-plein, d’un contrôle de niveau à flotteur, d’une tuyauterie spécifique et d’un système permettant de basculer sur le réseau en cas de sécheresse prolongé. Tout ce matériel est souvent vendu en kit par les fabricants ou distributeurs.


À quel prix
On peut trouver des tonnes à eau (cuves en PVC de 1000 l) à partir de 30-40 €, avec robinet. Un filtre coûte à peu près le même prix et on trouve de bonnes pompes à partir de 100-150 €. La tuyauterie et les accessoires, selon la longueur nécessaire, ne dépasseront pas la centaine d’euros.
Selon vos besoins (simple arrosage du jardin ou usage domestique complet), votre installation de récupération peut vous revenir de 350 à 2000 € en moyenne. Un investissement à comparer avec ce que vous dépensez en eau potable par an.