Cuisines complètes
Si vous emménagez dans un nouveau logement, vous voudrez certainement acquérir une cuisine complète, intégrant meubles de rangement, plan de travail, électroménager et évier dans un ensemble pratique et harmonieux.
Des cuisines aménagées, il en existe à tous les prix, depuis le petit ensemble basique en laminé blanc sans électroménager à moins de 400 € pour kitchenettes, jusqu’à la cuisine de luxe en hêtre ou chêne massif, avec îlot central, intégrant des appareils haut de gamme, à 10 000 € ou plus.
La première question à se poser avant d’acheter une cuisine complète est donc : quel est votre budget ?

Les critères de choix principaux
Dans l’immense choix que vous proposent les distributeurs et fabricants, il faut distinguer plusieurs critères :

  • Avec ou sans électroménager ? Une cuisine sans appareils sera évidemment moins chère, si vous avez les vôtres. Les formats étant standard, ils s’intégreront parfaitement. Si vous n’avez rien, une cuisine équipée sera un choix pratique, mais selon les appareils proposés, ne sera pas forcément de la meilleure qualité ni à vos goûts.
  • La place dont vous disposez : à mesurer soigneusement, sachant que chaque élément de cuisine a des dimensions standard (40, 60, 120 cm). Vous pouvez combler un vide avec un meuble étroit, par exemple un tiroir à épices de 15 cm de large.
  • À faire installer ou à poser soi-même : la faire monter par un installateur agréé vous coûtera plus cher, mais ce sera un travail de “pro” qui sera garanti. Si vous la posez vous-même, comptez plusieurs jours de travail, faites un plan précis, adoptez une marche à suivre et prévoyez de l’aide.
  • La qualité : le bois massif est évidemment plus durable, mais plus coûteux. La grande majorité des cuisines sont en aggloméré recouvert de laminé et d’un placage en façade. Pour une bonne solidité, choisissez au minimum 16 mm d’épaisseur pour les meubles et 28 mm pour le plan de travail.

La cuisine d’occasion, une solution économique
Si votre budget est trop serré pour acheter du neuf, vous pouvez vous rabattre sur une cuisine d’occasion. Ou une fin de série.
Si vous l’achetez à un particulier, étudiez bien son état : elle peut paraître nette et brillante en façade, mais l’aggloméré vieillit mal, ne supporte pas l’humidité et l’huisserie des portes et tiroirs peut avoir pris du jeu. Faites-vous accompagner d’un connaisseur et assurez-vous que les dimensions s’adaptent bien à votre cuisine.