Chemises anciennes de collection, pour hommes et femmes
La chemise est un vêtement qui couvre le buste. Avec ou sans col, elle est généralement boutonnée à l’avant et munie de manches. Une chemise peut être courte ou longue, de forme ample, droite ou cintrée. Faites à la main, les chemises anciennes de collection ravissent les amateurs de mode vintage.

Les types de chemises anciennes

Il existe de nombreuses sortes de chemises, aussi bien pour homme que pour femme. Les modèles féminins sont d’ailleurs plutôt appelés des « chemisiers » et certains ne comportent même pas de manches mais des bretelles. Parmi les modèles de chemises les plus traditionnels, on trouve les suivants :

  • La blouse :  une chemise longue que portaient les travailleurs. Elle désigne également les corsages féminins flous et boutonnés.
  • Les chemises de nuit anciennes sont amples. Les versions pour hommes sont boutonnées à l’avant et sont parfois ornées d’un plastron sur la poitrine. Des chemises de nuit dites « de grand-père » sont d’ailleurs encore commercialisées. Les modèles pour femmes sont plus variés (avec ou sans manches, avec ou sans boutons, avec dentelles, etc.)
  • Le caraco ancien est un chemisier à manches courtes ou à bretelles, généralement porté sous la robe. En tissu léger et souvent brodé, il est boutonné ou lacé à l’avant.
  • Le chainse : une longue chemise de toile fine (lin ou chanvre), portée par les hommes et les femmes dès le Moyen-Âge, généralement sous les vêtements.
  • La biaude : une blouse en toile blanche, bleue ou noire, fermée par un cordon sur la poitrine. Les paysans la portaient essentiellement pour sortir.

Les matières des chemises d’époque

Les chemises anciennes de collection sont souvent composées des mêmes tissus naturels que les culottes et jupons d’époque. Aussi, les matières les plus courantes sont le coton (lisse ou nervuré), le chanvre, le lin, la percale (un coton très fin), la popeline (un mélange de coton et de laine) et la soie. La plupart du temps, le tissu est blanc ou écru, mais il peut aussi être teint.

En complément, les chemises d’époque comportent parfois des dentelles ou des broderies (notamment des monogrammes). Lorsqu’elles en ont, leurs boutons sont composés de bois ou de métal. Elles peuvent aussi se fermer grâce à des cordons ou des lacets (en tissu, en cuir ou en cordelette), ou s’enfiler simplement.