Les cadres du XIXème siècle
De dimensions diverses, cadre ovale, carré ou rectangulaire, noir, doré ou peint de blanc, le choix est riche et il est possible de créer une harmonie entre les styles de différentes époques, ou au contraire de faire une unité visuelle. 

À chaque époque, un style.

Le XIXe siècle traverse de nombreux bouleversements politiques en France, qui se traduisent en termes artistiques comme autant de nuances. Les époques se succèdent et amènent avec eux leurs styles particuliers. Les peintres développent l’orientalisme, l’impressionnisme, l’art naïf et les débuts de l’art nouveau, pour ne citer que les principaux courants.
On distingue entre autres :

  • Le style Empire ou le style consulat, très influencés par les goûts de Napoléon Ier : Des formes très architecturales, des lignes droites orthogonales, l’absence de marqueterie, l’utilisation de bois européens (plus d’acajou après 1906), des détails gravés de couronnes de lauriers, d’étoiles et d’abeilles.
  • Le style Restauration, qui remet au goût du jour les formes de l’ancien régime. Sous les dorures, ou parfois peints de noir, on découvre des angles fournis de rinceaux (décors ornementaux souvent floraux ou feuillus) des fleurons et des palmettes, des rangées de perles.
  • Le style Louis Philippe qui en découle est lui plus sobre. Les enjolivements sont occasionnels, quelques motifs de perles, plus rarement des palmettes. Les cadres ont couramment des bordures supérieures arrondies, et sont parfois agrémentés d’une plaque. Sont caractéristiques les bords en doucine (en forme de S ) et en gorge.
  • Le style Second empire, appelé aussi style Napoléon III, qui exploite au maximum la technique des « pâtes », ajoutant sur le bois des moulures ornementales exubérantes. Les motifs floraux sont en général dorés ou peints de couleurs vives, parfois incrustés de nacre, d’émaux ou d’écaille, sur un fond noir uni.
  • Le style Art nouveau, aux dessins végétaux s’enroulant de manière fluide. Ses formes caractéristiques en arabesques lui ont valu le surnom de « style nouille. »

Les prix

On peut vouloir un cadre du XIXe sculpté ou se contenter d’un simple cadre du XIXe porte photo.
Un cadre pour une peinture coûte entre une dizaine d’euros pour un petit cadre sans motifs, et 1900 euros pour un grand cadre couvert de moulures. Certains cadrent très ouvragés, ou incrustés de placages précieux, peuvent monter parfois au-dessus de ces tarifs.