Le tri par Pertinence est un algorithme de classement basé sur plusieurs critères dont les données produits, vendeurs et comportements sur le site pour fournir aux acheteurs les résultats les plus pertinents pour leurs recherches.

1-48 sur 1 797 résultats

Collectionner les tenues militaires de la période Napoléonienne
Les collections d’objets militaires sont également désignées par le terme « militaria ». Ce type de collection demande beaucoup de patience et de documentation sur chaque régiment.
C’est pour cela que certains collectionneurs décident de se spécialiser sur une armée, une guerre ou un pays. Cela permet de développer un certain niveau d’expertise sur le segment de militaria collectionnée.
Ainsi, certains choisissent de se concentrer sur les tenues militaires sous Napoléon (1804 – 1815) et le Second Empire (1851-1870).

L’uniformologie
Le terme « uniformologie » désigne l’étude historique des uniformes et effets militaires. Il englobe les tenues, les coiffures, les chaussures, insignes de grade et de régiment.
C’est donc sur des notions d’uniformologie que le collectionneur peut se reposer, pour replacer les objets qu’il achète dans un contexte historique.

L’armée sous le Premier Empire
Sous le premier Empire, l’armée était principalement composée des sections suivantes :

  • L’État-major,
  • La Garde,
  • L’Infanterie,
  • La Cavalerie,
  • L’Artillerie,
  • L’École militaire,
  • La Garde de Paris,
  • Les Demi-brigades Helvétiques,
  • Les Gardes d’Honneur des villes,
  • La Gendarmerie,
  • Et les Bataillons Coloniaux.

La valeur des uniformes et effets militaires napoléoniens
Comme pour de nombreuses antiquités, la valeur des tenues militaires dépend principalement de leur ancienneté, de leur état et de leur rareté. Certains habits militaires sont particulièrement recherchés en raison de leur intérêt historique (par exemple, s’ils sont liés à la bataille de Waterloo).
Par ailleurs, le prix dépend de l’objet acheté. Un bouton napoléonien coûtera quelques euros. Un casque ou chapeau coûtera, quant à lui, plus de 100 euros. Enfin, une tenue complète vaut plusieurs centaines d’euros au minimum. Sa valeur peut atteindre plusieurs milliers d’euros.

Donnez votre avis - la page s'ouvre dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet