Protections pour claviers d’ordinateur
Dans un ordinateur, l’élément le plus soumis aux agressions extérieures est bien sûr le clavier. Poussière, miettes, liquides, poils d’animal, tout cela peut encrasser ses touches, altérer son fonctionnement, voire le rendre inutilisable.
On peut nettoyer régulièrement le clavier à l’aide d’un chiffon doux ou d’une bombe à air. On peut aussi être amené à travailler dans un environnement salissant : sur un chantier, ou atelier humide ou poussiéreux. 

Housse ou membrane
Toutes ces raisons incitent bien sûr à vouloir protéger son clavier d’ordinateur. Il existe deux types de protection : passive (housse) ou active (membrane).

  • La protection passive consiste à recouvrir son clavier d’une housse ou d’une coque souple ou rigide lorsqu’on ne l’utilise pas. Sur les ordinateurs portables, elle est assurée par le capot qui se referme sur le clavier. Elle n’est vraiment efficace que lors d’un transport.
  • La protection active protège le clavier pendant son utilisation, au moment où il est le plus susceptible de subir des dommages (miettes, cendres, liquide renversé). Elle est constituée d’un film ou d’une membrane que l’on pose sur le clavier et qui laisse les touches accessibles.

Bien choisir sa protection
Ces films ou membranes en silicone ou polyuréthane sont en général préformés pour couvrir parfaitement les touches de votre clavier. Il convient donc de vérifier que la protection est compatible avec le modèle de votre ordinateur.
Toutes protègent de la plupart des agressions courantes (étanches, anti-poussière, anti-bactériennes, résistantes à certaines huiles ou acides, etc.). Elles empêchent également l’usure des touches (effacement des caractères) et se nettoient facilement à l’eau. La plupart sont transparentes, mais on peut en trouver des colorées, ou d’autres dont les “touches” affichent par exemple un clavier azerty, si l’ordinateur est muni d’un clavier qwerty que l’on a converti en mode français.
Il existe enfin des protections “universelles” constituées d’un simple film souple, adhérent, que l’on peut découper pour l’adapter au format du clavier, incluant ou non le trackpad. Cependant, couvrant les touches de façon uniforme, il peut rendre la frappe moins confortable.
Le coût de ces protections, entre 5 et 15 € selon le modèle, en fait un accessoire simple et économique qui prolongera longuement la durée de vie de votre clavier d’ordinateur.