Fraiseuses pour PME, artisans et agriculteurs
Pour les PME ayant besoin d’un outillage professionnel, investir dans une bonne fraiseuse est primordial.
C’est un outil qui permet d’enlever de la matière (plastique, bois, métal) grâce à une fraise qui tourne autour de l’axe de la machine et qui avance.

Caractéristiques d’une fraiseuse
Une fraiseuse est caractérisée par sa puissance et sa vitesse de coupe. La majorité des machines ont une puissance autour de 750 W. La vitesse de coupe dépend du matériau de la fraise, du matériau que l’on usine et de la puissance de la machine.
Parmi les grandes marques de fraiseuses, on retrouve Bosch, Siemens ou Festool. Certaines marques considèrent que les défonceuses et les affleureuses sont aussi des fraiseuses, car elles fonctionnent selon le même principe.
Le prix d’une fraiseuse est très variable. On trouve de très bons modèles manuels à 150 €. Pour un modèle avec une table d’usinage qui a la possibilité de se déplacer automatiquement sur les trois axes, il faudra compter plus de 1000 €. 

Bien choisir ses fraises
Il existe plusieurs types de fraises. Elles devront être choisies en fonction du matériau que l’on usine, de l’épaisseur des passes et de la pièce que l’on usine. En général, elles ont 2 ou 3 dents et sont faites en un alliage de cobalt et d’acier.
Pour usiner des pièces en métal, on peut utiliser des fraises en tungstène. Ces dernières ont une température de fusion qui s’élève au-delà des 3000 °C.
En France, la plupart des fraises ont un diamètre de 6 ou 8 mm. Les modèles anglo-saxons ont un diamètres de 6,35 mm (1/4). Pour les adapter sur une fraiseuse française, il faut un collier spécial.