Cornemuses : un instrument hors du commun recherché par de nombreux mélomanes 

La cornemuse appartient à la famille des instruments de musique à vent. Faisant partie des instruments vintage très appréciés des collectionneurs, la cornemuse se décline selon de très nombreux types d’instruments à vent

La cornemuse existe depuis très longtemps 

La cornemuse est déjà mentionnée à l’époque gréco-romaine et on a souvent pensé que les origines de la cornemuse remontent à l’Égypte antique. On se servira ensuite beaucoup de la cornemuse lors des marches militaires, mais aussi pour la musique de cour. La cornemuse est très différente selon les pays, mais également, car on peut lui ajouter : 

- Un réservoir à un hautbois à anche double ou simple

- Des tuyaux complémentaires à anche simple ou double. 

On trouve des cornemuses différentes dans des pays tels que : 

- Le Maroc

- La Belgique

- L’Espagne

- La France

- L’Italie

- L’Angleterre, l’Écosse et l’Irlande, entre autres 

La cornemuse écossaise : la plus connue des cornemuses 

Si l’on associe généralement l’harmonica à certains états des États-Unis, on pense souvent que la cornemuse est un instrument exclusivement écossais. En Écosse, la cornemuse est composée : 

- D’un réservoir d’air nommé poche.

- D’un tuyau mélodique nommé chanter en anglais.

- D’une souche placée sur la poche pour fixer les tuyaux.

- D’un tuyau d’insufflation appelé blowpipe en anglais.

- De bourdons.

- D’une coulisse d’accord.

- De cordons de maintien. 

Selon le type de cornemuse, on trouve des anches simples et des anches doubles. Ces anches permettent aux tuyaux sonnants de fonctionner. En France, on rencontre de très nombreuses sortes de cornemuses telles que : 

- Le biniou bras

- La bodega

- La cabrette

- La musette du Centre

- La chabrette

- La loure, etc.