Chalumeaux pour outillage professionnel, efficaces et économiques

Qu’on soit dans le domaine de l’industrie, de la plomberie, de la mécanique ou plus rarement dans le domaine de la cuisine, le chalumeau demeure un incontournable, aussi bien pour les professionnels que les novices. Outil employé pour découper et souder à chaud, il dispose d’un mélange de gaz dont la combustion est génératrice de chaleur. Nous vous proposons un rapide tour d’horizon de ce qui se fait actuellement en matière de chalumeaux pour outillage professionnel.

Quels sont les différents types de chalumeaux ?

Il existe de multiples variétés de chalumeaux pour outillage professionnel :

  • Les chalumeaux air gaz butane
  • Les chalumeaux air gaz propane
  • Les chalumeaux oxygène acétylène

Dans le premier cas, les chalumeaux utilisent du gaz de ville, butane ou propane, qui au contact de l’air ambiant, provoque la combustion. Dans le second cas, ils usent d’un mélange d’acétylène et d’oxygène. Il faut noter qu’il est tout à fait possible de fabriquer un chalumeau air gaz soi-même. Il est déconseillé de le faire pour un chalumeau oxygène acétylène, car cela est trop dangereux. En fonction des usages auxquels vous les destinez, l’un ou l’autre sera utile.

Quelles sont les caractéristiques des chalumeaux ?

Les chalumeaux à oxygène acétylène sont le plus souvent composés de deux bouteilles de gaz distincts, oxygène et acétylène placées dans un chariot. Le mélange se fera ensuite directement dans le chalumeau. On parle dans ce cas de poste bi-gaz et de chalumeau bi-gaz. Cet ensemble particulièrement lourd n’est pas indiqué pour tous les usages professionnels. Toutefois, si les dispositifs sont différents, le fonctionnement en est globalement à peu près le même. Deux types de gaz différents ou de l’air et du gaz se mélangent et créent une combustion.

Comment choisir son modèle de chalumeau ?

Il est nécessaire dans un premier temps de déterminer pourquoi vous vous procurez des chalumeaux pour outillage professionnel. Pour un usage industriel (soudure ou oxycoupage), le chalumeau oxygène acétylène est particulièrement indiqué. D’autant plus qu’il permet de souder plusieurs matériaux : zinc, plomb, étain, etc. Un usage en cuisine ne nécessitera par exemple pas le même type de chalumeau. Composé d’un bec et d’une recharge de gaz, il est en général plus léger et donc plus maniable que les autres. L’autre critère dont vous pouvez tenir compte est le coût global de l’appareil. Néanmoins, il faut tenir compte de l’approvisionnement en bonbonnes de gaz si vous êtes un utilisateur régulier. Choisir des bonbonnes rechargeables peut être une bonne alternative.

Donnez votre avis - la page s'ouvre dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet