Céramiques de Malicorne : des objets de qualité recherchés pour leur authenticité

En matière de céramique française, le choix est large. Les amateurs de beaux objets pour leur maison ont de quoi se faire plaisir. Parmi les différents types de céramiques, on trouve notamment la faïence de Malicorne, qui est aussi recherchée que les céramiques de Bordeaux Vieillard, par exemple.

La céramique de Malicorne, une tradition qui remonte au XVIIIe siècle
L’histoire de la faïence de Malicorne débute au XVIIIe siècle, lorsque la première manufacture est créée dans la ville de Malicorne-sur-Sarthe. La faïence de Malicorne ne cessera de se développer, avec une production très importante après la Première Guerre mondiale. La ville dispose alors de quatre faïenceries et de deux manufactures.

Parmi les faïenciers de Malicorne, on peut citer :

-                Léon Pouplard

-                Emile Tessier

-                Paul Lecomte

-                Roger François

-                La famille Moreau qui sera la plus connue et produira de nombreuses pièces de collection telles que des plats en céramique de Malicorne.

 

La céramique de Malicorne est facilement reconnaissable

On reconnaît la céramique de Malicorne grâce à certaines spécificités. Après avoir été principalement utilitaire, la faïence d’art fait son apparition au XIXe siècle. Parmi les éléments liés à cette céramique, on peut notamment citer :

-                Les fontaines décoratives de François Lachasseigne.

-                Les décors bretons et les décors naturalistes de Léon Pouplard.

-                L’inspiration d’autres faïenceries telles que Quimper et Delft.

Le musée de la faïencerie de Malicorne renferme de nombreuses collections avec des pièces emblématiques :

-                Bol à oreilles décoré

-                Services de vaisselle à décor breton

-                Carreaux de faïence

-                Vase à la décoration mythologique, etc.

 

Le musée propose également des ateliers et des animations thématiques.