Céramiques de Gien : des références d’arts de la table qui sont reconnues à travers le monde 

Parmi les amateurs de céramiques et verres, nombreux sont ceux qui apprécient les céramiques françaises et notamment les céramiques de Gien et la porcelaine de Paris. La faïencerie de Gien est depuis longtemps reconnue comme l’une des plus prestigieuses de France. 

L’histoire de la faïencerie et des céramiques de Gien 

Les céramiques de Gien sont issues de l’entreprise située dans cette ville française du département du Loiret. On parle de la Manufacture de Gien ou de la Faïencerie de Gien lorsqu’on évoque l’entreprise. Elle est née au XIXe siècle, mais demeure toujours aujourd’hui une référence incontournable. 

Parmi les faits notoires de son histoire, on peut citer : 

- 1821 : Thomas Edme Hulm achète les terrains et les immeubles de l’ancien couvent des Minimes pour installer une faïencerie.

- 1875 : l’entreprise prend officiellement le nom de Faïencerie de Gien.

- Les plus grosses productions ont eu lieu entre 1855 et 1900.

- De nombreuses récompenses ont été décernées à la Faïencerie de Gien lors d’expositions internationales. 

Les pièces les plus recherchées en matière de céramiques de Gien 

Les collectionneurs de céramiques et de beaux objets recherchent certaines pièces en particulier telles que :  

- Les barbotines colorées impressionnistes

- Les barbotines colorées contemporaines

- Les barbotines en trompe-l’œil

- Les pièces aux décors inspirés par la Renaissance italienne

- Les lampes, les luminaires, les pendules 

Certaines spécificités sont également très appréciées lorsqu’il s’agit de céramiques de Gien : 

- Les camaïeux de bleus et blancs

- La porcelaine anglaise

- Les décors s’inspirant des faïenceries de Rouen

- Les décors s’inspirant des porcelaines de Saxe

- Les décors de Gien à fond brun noir ou bleu