Le tri par Pertinence est un algorithme de classement basé sur plusieurs critères dont les données produits, vendeurs et comportements sur le site pour fournir aux acheteurs les résultats les plus pertinents pour leurs recherches.

1-48 sur 494 résultats

Vous en avez un à vendre ?

Proposez-le à des millions d'acheteurs potentiels.

Céramiques d’Accolay – une aventure entre amis

Débutée en 1945 par quatre élèves d’Alexandre Kostanda, céramiste de renom, l’aventure des céramiques d’Accolay durera une cinquantaine d’années. En 1944, les quatre amis, André Boutaud, Slavik Palley, Louis Dangon et Raude, tentent d’échapper au STO. Ils se retrouvent en lycée technique à Mâcon, puis s’installent à Accolay, petit village de Bourgogne. Ils commencent à produire des accessoires en céramique comme des bijoux, des broches et surtout des boutons. Ces derniers leur rapportent leur premier succès avec une commande de Christian Dior pour sa collection New Look en 1946.

Quel succès ont eu les céramiques d’Accolay ?

Cette commande marque le début de l’expansion. Ils déménagent dans une usine désaffectée et engagent des jeunes du village et des potiers confirmés. La communauté se monte alors à plus de 80 personnes, partageant travail, idéologie et religion. La mode des boutons commence à passer. Ils se diversifient dans les objets utilitaires : vases, cruches, pichets, coupes, luminaires, services à café, bougeoirs et bijoux. Après l’ouverture d’un magasin sur place et dans une station essence sur la nationale 6, l’essor continue. La communauté disparaît au profit d’une industrie prolifique. D’immenses champs de poteries bon marché apparaissent en plein air à côté des stations essence sur les nationales 6 et 7.

Quelle spécificité ont les céramiques d’Accolay ?

C’est une idée de Boutaud qui devient la caractéristique d’Accolay. Ayant récupéré un stock de verre médical riche en plomb, il le réduit en une poudre très fine. Il le mêle à l’argile de Provins, en remplacement de la silice. Cela permet de réduire les températures de cuisson et rend la poterie non gélive et imperméable. Les premières productions de poterie sont monochromes, puis bicolores. Le peintre canadien Rafael Giaroussu apporte en 1952 les premiers motifs figuratifs. La céramique s’inspire d’évènements politiques, sociologiques ou culturels tels que :

  • Collection russe lors de la rencontre de Gaulle–Kroutchev
  • Collection Maya lors des expositions de J. Soustelle au Grand Palais
  • Collection Shadoks lors de la diffusion du programme à la télévision

Comment les céramiques ont-elles disparu ?

La première crise sera provoquée par la construction de l’Autoroute du soleil. Les nationales 6 et 7 perdent leur clientèle touristique. Puis arrivent mai 68 et une société qui a évolué. La céramique passe de mode. Petit à petit et malgré quelques tentatives de changements avec de la résine cepamine ou du métal, l’entreprise décline. La mort de Boutaud dans les années 80 marque le début de la fin qui survient en 1983.







Donnez votre avis - la page s'ouvre dans une nouvelle fenêtre ou un nouvel onglet