Cannes à pêche
Comme il existe de multiples façons de pêcher, on trouve une large variété de cannes à pêche, spécifiques à ce que l’on veut pêcher et à la technique de pêche. La canne polyvalente idéale n’existe pas, chaque type de pêche et de poisson nécessite une canne adaptée.
Veut-on pêcher en mer, en lac ou rivière, en eaux vives ? Cherche-t-on à attraper de la truite, du brochet, du silure, de la carpe, ou encore du bar ou du saumon ? Ces choix déterminent le type de canne à acquérir.

La canne ne fait pas le pêcheur
Si vous êtes un pêcheur débutant, ce n’est pas en achetant une canne sophistiquée à plusieurs centaines d’euros que vous attraperez plus de poissons. Vous pouvez commencer par une canne simple, traditionnelle, afin de vous exercer à son maniement et aux bons gestes.
Canne en bambou refendu, en fibre de carbone, en graphite ou en fibre de verre, télescopiques ou non, à emmanchement moderne ou traditionnel, à fil nylon ou tresse, de longueurs, de poids et de puissance variables en fonction de ce que l’on souhaite pêcher, le choix est vaste.


Pêcheur amateur ou de compétition
Si ce n’est qu’un moment de détente le dimanche matin au bord d’une rivière, on peut se contenter d’un kit de pêche complet que l’on peut trouver à partir de 30 €.
Si l’on est plus chevronné et qu’on a une idée précise de la pêche que l’on veut pratiquer, on va préférer des marques (Daïwa, Mitchell, Shimano ou Pezon & Michel), en fibre de carbone haut module, téléréglables, à détecteur électronique, etc, un ensemble qui peut dépasser les 300 €.
Penser également aux accessoires, comme une épuisette, un seau, une besace, des récipients pour les appâts entre autres.