Baignoires, lavabos et radiateurs anciens : des styles désormais très recherchés en matière de décoration 

Pour les amateurs d’art et antiquités comme pour tous ceux qui apprécient les éléments d’architecture du passé, la salle de bain représente l’endroit idéal pour associer ancien et moderne. Baignoires, lavabos et radiateurs ont considérablement changé au fil de l’histoire de l’architecture et des matériaux. 

L’évolution de la baignoire au fil de l’histoire 

Les baignoires étaient déjà utilisées au temps des Grecs et des Romains. Ainsi, on trouvait des baignoires en : 

- Pierre

- Métal

- Argent

- Marbre 

Au Moyen-Âge, la baignoire est plutôt en bois ou métallique et on parle de cuvier. Cela peut également être un tonneau ou un baquet en bois. Il faudra attendre Ambroise Paré et l’invention de l’étuve humide pour que l’on commence réellement à parler de baignoire individuelle. Au fil des siècles, les baignoires seront notamment en : 

- En métal (tôle ou fonte galvanisée)

- En zinc

- En cuivre étamé

- En fonte émaillée

- En grès

- En porcelaine et céramique 

La baignoire en acrylique est une invention très récente. 

Les lavabos demeurent quasiment les mêmes au fil des siècles 

Les lavabos n’ont pas beaucoup évolué au fil du temps, ils sont toujours constitués des mêmes éléments : 

- Une vasque en porcelaine sanitaire ou en grès sanitaire.

- Un trop-plein- Une bonde (automatique, fixe, manuelle)

- Un ou plusieurs robinets

- Un système d’évacuation des eaux usées 

Il peut être suspendu, encastré dans un plan de travail ou posé sur une colonne. À partir du milieu du XIXe siècle, les lavabos sont souvent des meubles de toilette : on posait une vasque de faïence et une cruche nommées service de toilette.