Résultats dans : Monnaies royales françaises

1-25 sur 16 213

Monnaies royales françaises 

Pour les apprentis numismates ou pour les passionnés, à offrir avec une loupe : le choix des monnaies anciennes disponibles sur le marché est large. Les monnaies royales, par exemple celles de Henri II, III ou IV, sous Louis XIII, Louis XIV ou Louis XVI et d’autres encore, comme le sol françois, l’écu, le denier, le tournois ou le liard, sont plus ou moins rares. Elles sont en or, argent, cuivre, billon, bronze, étain, laiton ou plomb.
Les monnaies féodales sont plus anciennes encore.

L'état des monnaies
Il peut être plus intéressant d’obtenir des monnaies en bon état, même si elles sont moins rares, que des monnaies rares mais rayées et abîmées. Les prix suivent cet effet et les monnaies rares, même de bonne qualité, en or ou en argent, se vendent moins facilement que les monnaies plus répandues mais de meilleure qualité.
En France, on parle de six états de conservation de la monnaie ancienne, qui sont les suivants :

  • B (beau) : pièce très usée mais tout à fait identifiable.
  • TB (très beau) : pièce usée dont les légendes sont toutes lisibles (même partiellement).
  • TTB (très très beau) : pièce agréable même si les reliefs sont aplatis.
  • SUP (superbe) : usure très faible et brillant (velours de frappe) bien présent.
  • SPL/BU (splendide/brillant universel) : plus d'usure visible à l'oeil, mais : le brillant a disparu sur les points hauts par frottement et on peut donc voir que la pièce a été manipulée.
  • FDC/NC (fleur de coin/non circulé) : pièce intacte et réalisée dans des conditions optimales (généralement conservée en coffret).

En-deçà du niveau “TB”, les collectionneurs s’intéressent bien moins aux monnaies pour leur collection, toujours à la recherche de pièces de qualité supérieure.


Attention aux faux
Puisque les photos accompagnant les pièces sont très élargies, on peut s’y tromper et il est difficile de prendre de belles photos des monnaies. Lorsque vous choisissez une pièce, vous pouvez donc prendre la peine de chercher sur des sites de collectionneurs les détails permettant d’identifier son état de conservation.Vous pourrez aussi y trouver des informations sur le faux-monnayage : de fausses monnaies étaient déjà frappées au temps des rois et il existe également des pièces trafiquées plus récemment par des faussaires pour gagner en valeur.